D’après des souvenirs des pionniers Jacky Silon et Daniel Collignon et une lecture de tous les Solexappeal du club de 1993 à nos jours...

1992

Eric Weemaels, jeune amoureux du Solex, organise la première rencontre des collectionneurs de Solex sur l’esplanade du Cinquantenaire à Bruxelles. Quelques-uns de nos membres actuels s’y trouvaient. L’idée de créer un club est dans l’air. Ils décident de faire une réunion chez Higinio Fernandez (au garage Celta, rue de la Victoire à Bruxelles). En plus de notre vénérable Jacques Silon, on y retrouve également celui qui allait devenir (mais ne le savait pas encore) secrétaire pendant de très nombreuses années, Daniel Collignon. Petite réunion sympathique avec un atout « charme » en la personne de Nicole, la maman d’Eric qui a régalé la petite assistance de petits fours et autres gourmandises. Le club était né. Parmi les passionnés présents ce jour-là se trouvaient les quelques personnes qui allaient devenir les chevilles ouvrières de notre club.
Voici les souvenirs de Jacky à ce sujet : « Première rencontre avec Eric...en ...1992, j'avais besoin de pièces pour remettre mon Solex en route. Après une multitude de recherches, j'ai trouvé à Uccle près de la gare de Uccle Callevoet un petit magasin de réparations de vélos et vélomoteurs, je m'adresse au patron qui me dit, j'ai un aide qui s’y connaît et il me présente un étudiant(Eric) qui travaillait là. Nous faisons connaissance et il me dit son intention de créer un Club. J'ai tout de suite adhéré. Il m'a mis en contact avec Daniel Collignon et nous nous retrouvons autour d’une table au Coq Hardi et décidons de mettre un Club en route : Eric président, Daniel secrétaire et Jacky Trésorier. Nous mettons alors nos fonds en commun et ouvrons un compte avec à l'époque 600 francs belges »………… « Début de promenade avec 6 Solexistes qui iront au Bois de Halle pour un premier dégommage. Ce que je n'ai pas oublié, à l'époque nous roulions avec 2 frères que nous surnommions les frères Karamazoff, 2 gentilles personnes qui roulaient avec n'importe quoi »…

1993

Naissance de la première revue Solex Appeal, encore rudimentaire à l’époque, mais bien dans l’esprit Solex. On pouvait y voir en première page le « crevé » d’un moteur 2200, une petite page technique montrant le schéma de principe d’une pompe d’alimentation d’essence avec ses deux billes-soupapes et la liste des 26 premiers membres à qui on proposait une participation au premier rallye de Rochefort de venu par la suite « incontournable ». Parmi ces premiers membres, citons les piliers actuels, à savoir Jacques Silon, Daniel Collignon, le président fondateur Eric Weemaels ainsi que notre regretté Pierre Misonne et Didier Wantier, toujours membre actuellement.

Cette année-là, le club éditera 4 revues Solex-Appeal construites selon le même schéma : deux feuillets recto/verso avec des explications techniques, des descriptifs des balades, des petites annonces et la liste des membres.
On y apprenait que le Solex allait être refabriqué en Hongrie et que Monsieur Gathy Kiss, l’acquéreur de l’usine espérait en vendre 150000 en 1994 !!! Le premier rallye de Rochefort comptait 20 participants et était placé sous le signe de la Trappiste (Cela a quelque peu changé depuis cette époque !). Le deuxième rallye de Rochefort avait lieu en septembre. La petite troupe participe également à la sortie de Wellen.

1994

La barre des 60 membres est dépassée. Le Solexappeal devient bilingue grâce à Francis Peters.
Le club fait une première sortie à l’étranger, invité par SOS Solex de Reims. Cette année-là, une journée mémorable a lieu à Grupont près de Rochefort. 43 Hollandais de Drunen arrivent avec leurs longs manteaux et chaussés de sabots ainsi que 6 membres de SOS Reims. Le rallye se fait entièrement sous une pluie battante, mais les hollandais ont prouvé leur résistance aux intempéries et à la Trappiste de Rochefort.
Lors d’une réunion, on décide de faire des T-Shirts et de trouver un logo.

1995

Le rallye de Rochefort change de date, le premier dimanche de juillet pour le soleil.
Le club participe à nouveau au rallye des fleurs, à la sortie à Reims, à une sortie chez les hollandais de Drunen , à la balade à Drogenbos; une première participation à Sars-Poteries.
Visite à Saint-Etienne de Montluc chez Franck Méneret baptisé par Eric le « pape du Solex ».
Le club a trouvé son logo et fait des autocollants et des T-Shirts.

1996

Année du cinquantième anniversaire du Solex. La fête a lieu à Courbevoie dans une partie des bâtiments de l’ancienne usine. Ce fut la première occasion de rencontrer tous les amateurs et collectionneurs d’Europe.

1997

Toujours plus de participations aux rallyes en France et en Hollande.
Notre club propose de créer une fédération des clubs Solex en Europe. Malheureusement, les avis des clubs français étant assez négatifs, cette fédération ne verra pas le jour.
On peut signaler aussi cette année-là une première participation du club en Allemagne à Birgden, le rallye dit des « Trois Frontières » pour le cinquantième anniversaire du Solex avec une grosse participation hollandaise.

1998

Inauguration à Furnes de da firme Altérapas de Jacques Van Esland, importateur du Solex en Belgique. Cette société propose des kits de montage et beaucoup de pièces détachées. Création dans cette société d’un modèle devenant produit national et qui sera baptisé officiellement en 1999 « Westhoek », parrain et marraine, Jacky et Yvette.
Les solex hongrois reviennent. Jacky va visiter l’usine en Hongrie. Il y rencontre Monsieur Safar, propriétaire de la firme Impex Hungaria. L’usine fait deux à trois kilomètres de long et emploie une soixantaine d’ouvriers. Toutes les machines ont été rachetées en France à St Quentin. Monsieur Safar a négocié avec Magnéti Marelli, propriétaire de la marque, l’utilisation du nom « Solex »(Exit donc le nom « Cyclon »). Parmi les modèles fabriqués, on trouve des trottinettes, des triporteurs, des tandems, le 3800 classique noir…
Depuis quelques temps, des bruits courent quant à une éventuelle production chinoise.

1999

La revue Solexappeal n°22 retrouve quelques pages en néerlandais grâce à Jean D’Hondt, notre nouveau secrétaire flamand.
Une publicité d’époque envoyée par Patricia Lagoutte propose un vélosolex assez spécial dit « d’exercice ». Il n’a pas de roue et se replie pour le rangement, un vélo d’entraînement donc. Ils ont tout fait chez Solex !
Il y a de plus en plus de promenades et de participants à celles-ci. A Rochefort, nous étions 58 sur des routes assez pentues. A la pause, Georges Pradès, célèbre présentateur de la RTBF, nous enchantait par ses talents de conteur. Il fut lui-même enchanté par le Solex car quelques temps plus tard, il y consacrait une heure d’émission avec une interview de Jacky.
Patrick Herbay, membre du club, propose une assurance RC particulièrement intéressante pour les membres du club.

2000

Dernière année de présidence pour notre fondateur Eric Weemaels.
Un bon souvenir de cette année-là sera le rallye de Compiègne le 18 juin organisé par un club nouvellement créé, le club Millenium.
Autre évènement exceptionnel : la présence du Solex au salon automobile de Bruxelles grâce à Alterapars qui y présente également son Westhoek déjà fabriqué à quelques centaines d’exemplaires.
Ce modèle fait maintenant envie à bien des collectionneurs.
Jacques Van Esland organisera cette année-là sa « Papysolex » où il demande à chacun de se déguiser.
Daniel Collignon fait la connaissance à St-Etienne-lès-Remiremont de Guy Maurice, grand collectionneur d’engins à galet, qui recherche un Solex hollandais. Il participe à deux balades : samedi, l’ascension du Ballon d’Alsace avec 750 m de dénivelé et dimanche, une balade sur le col de la Schlucht avec un Solex hollandais sans embrayage de 1959. Daniel se promet de faire venir le club belge à une prochaine organisation de Guy Maurice.
Certains membres commencent à faire des découvertes personnelles en France, notamment Patrick Herbay qui nous fait part de son expérience dans les Gorges du Verdon où les ravitaillements en essence ne sont pas aisés et où il vaut mieux, pour éviter certains dénivelés insurmontables, bien choisir le sens de la balade. Citons aussi François Cordier qui raconte son périple dans les Cévennes dont le Mont Aigoual culmine à 1500 m.
Un souhait exprimé de Daniel : créer une ASBL (voir Solexappeal n°24).

2001

Nouveau président : Jacques Van Kesteren.
Création d’un site par Jean-Paul Leclercq. Ce site complète utilement le Solexappeal qui sera cette année édité en couleur et disponible sur le site.
Grande épopée de Gladys : Bruxelles-Marseille. Dans la sacoche gauche un bidon d’essence, dans la sacoche droite des vêtements. Huit jours plus tard, elle est à Marseille (1086 km). Pas une crevaison, pas un raté d’allumage, mais des souvenirs plein la tête et de nouveaux amis glanés en chemin.
Et bien évidemment, participation à de nombreuses balades du club et des clubs amis.
Une nouveauté au mois de septembre, Daniel organise le rallye des Solex à crête à ne pas confondre comme certains hollandais avec le rallye des crètes organisé la même année par Jean-Paul Leclercq.
Organisation de la journée technique (devenue une tradition annuelle) chez Jacques Van Kesteren.
Nom du site : Suite à une plainte du propriétaire du nom Solex, Monsieur Magneti Marelli, concernant la dénomination de notre site « solex.be » et la réponse que nous lui avons adressée (voir SA n° 25), Monsieur Magneti ayant compris la bonne publicité que nous faisions pour le Solex nous a autorisés à utiliser notre nouvelle dénomination pour le site, c-à-d « Solex Appeal. Be ».

2002

De plus en plus d’amateurs s’intéressent au Solex. La preuve, on en vole de plus en plus, quelques membres en ont fait la malheureuse expérience ce qui favorise le commerce des cadenas et autres systèmes de sécurité loin d’être infaillibles. Cet engouement, qui ne fera que s’amplifier au fil des années, fut initié de proche en proche par nous tous, collectionneurs et utilisateurs, et deviendra communicatif pour le meilleur et pour le pire, surtout pour le meilleur.
Dans le Solexappeal 26, on trouve la présentation de deux livres : « Le Vélosolex de mon père » de Sylvie et Franck Méneret et en Hollande, « Het grote SOLEX boek » édité par « Bromfiets ».
Le club s’enrichit de quelques membres du côté de Bourg-Léopold et de Liège qui deviendront de fidèles participants et amis.
Les balades de l’année : rallye dédié au Téléthon dans les Vosges chez Guy Maurice, en Ardenne sur les traces de Marcelin Lagarde, à Dillingen dans la Saar, à Braine, à Wépion (par Martine et Bernard Chariot), à Haillot (famille Cordier), à Chimay et à Thirimont (deux organisations des nouvelles recrues 2001 Nicole et Marianne) .
Un groupe de solexophiles anarchisants décident d’aller vérifier par eux-mêmes la réputation solexophobe des Grands-Bretons. Ils ont été bien accueillis.
Nicole et Marianne sont allées promener leurs Solex en Grèce et jurent à leur retour d’inviter le club à faire de même. Ce sera fait en 2006.

2003

Les traditions les plus ancestrales ont toutes une première fois. C’est ainsi que le club organisait en 2003 une sortie hors frontières. Le motif de cette sortie était de fêter dignement les 10 ans du club et surtout l’occasion de bien profiter de toutes les gourmandises d’une région riche en gastronomie puisque la semaine se passait à Cajarc dans le Lot. Daniel Gutierrez du club Solex de Houilles (près de Paris) et membre actif du club Millenium nous a beaucoup aidés sur place.
Le club participe à beaucoup de balades, tant celles (récurrentes) organisées par le club que celles de nos amis français, hollandais et allemands.
La revue Solex Appeal devient de plus en plus étoffée grâce à ceux qui décrivent les balades auxquelles ils participent, grâce aux articles techniques souvent réalisés par Daniel Collignon et grâce à des petits trucs et astuces de nos membres, comme cette année les petits trucs de Mic Mac (Michel Mackels).

2004

Parution de deux Solex Appeal en 2004.
Le premier (28) en juin presque exclusivement en flamand relatait la fête organisée par Jean D’Hondt à l’occasion de sa pension. Les invités étaient déguisés en cow-boy et indiens. Nous fîmes sensation. Ce SA comportait également un historique de quelques cyclomoteurs à galet.
Le deuxième (29) en décembre relate une autre fête, le mariage de Richard et Marianne à Jahlay.
Cette année verra aussi un évènement exceptionnel : le périple en Solex de Leopoldsburg à Motrill en Espagne effectué par nos amis de Leopoldsburg sous l’impulsion de Jean Tiebackx. Sur la petite dizaine de solexistes au départ de Leopoldsburg, seuls deux sont arrivés au bout : Jean Tiebackx et Christine Steyaert.La sortie étrangère de l’année : Saint-Flour organisé de main de maître par Tony et son épouse Danièle originaire de cette ville magnifique située dans cette belle région très pentue. L’évènement insolite de l’année : soixante Solex dans un wagon du train à vapeur des 3 vallées à Mariembourg, sortie organisée par Marianne et Nicole.

2005

Jacky Silon reprend la présidence et abandonne (avec beaucoup de recommandations !) la trésorerie à Nicole Petit. De nouveaux administrateurs viennent épauler la vieille équipe un peu fatiguée.
Le club prend de plus en plus l’habitude de participer aux balades de quelques clubs amis français tels que le club Spirales de Calais, Millenium de Beauvais et cette année l’Eurosolexine d’Yzeure organisée par les Pétochons du Bourbonnais et sa dynamique présidente Maryse.
Des petits nouveaux dans les organisateurs : Noël et Jocelyne Dumortier à Comines, Julos et Mychka à Orval.
Les autres balades de l’année : Bastille Day de New-York, le rallye de Bentille, Sars-Poteries, Grand-Han, Haillot, bourg-Léoplod, Chimay.
Dans le SA, un long article technique bien illustré aidant à comprendre et réparer l’allumage, un truc pour remplacer le levier de compresseur, et bien d’autres choses encore.

2006

Devenir membre ?

Le B. Solex Club compte aujourd'hui environ 300 membres ,francophones, néerlandophones et germanophones
confondus ainsi que des amis français et néerlandais.
  • Il organise des sorties et rencontres distrayantes, touristiques, voire gastronomiques.
  • Il met à votre disposition une aide technique efficiente.(ex: journée technique annuelle)
  • Il vous aide le cas échéant à dénicher la monture de vos rêves.
  • Il vous permet de vous assurer à des prix défiant toute concurrence.

FR - NL

Recherche dans le site

car interiorLorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s...